Log in Page Discussion History Go to the site toolbox

Fusioncell

From BluWiki

The Master List

CIA DS&T

Présentation de FusionCell

FusionCell est un wiki ayant pour but de discuter de manière calme et efficace d'une série de thèmes interconnectés : le monde du renseignement, les opérations spéciales et clandestines, etc.

Remarques diverses

  • C'est, à l'heure actuelle, un gros brouillon et rien ne permet de dire ce que va devenir ce wiki.
  • Le principe fondamental est : de l'information, rien que de l'information. Avec les sources SVP.
  • Work in progress. Ever.

F.A.Q.

  • "Hé, c'est pas censé être secret ?" : certains sujets discutés ici étaient censés l'être, mais si nous les connaissons c'est que le public y a eu accès pour une raison ou une autre (fuites, scandales, poursuites judiciaires ou tout simplement déclassification). La règle à ce sujet est : toute information qui est accessible au public peut être donnée, signalée, discutée, corrélée, analysée, etc. sur ce wiki. Les objections de paranos n'y connaissant rien ne seront pas acceptées.
  • Les comportements type troll, boulet, vandale, etc. ne seront pas acceptés.
  • "Hé, pourquoi ce nom tordu, FusionCell ?" : j'ai pu entendre parler de plusieurs cas où, dans un même environnement, des renseignements de bonne qualité étaient collectés par diverses méthodes et par diverses organisations, mais ces renseignements n'étaient pas suffisamment collationnés, groupés ou analysés. Pour résoudre ce problème, la réaction était de créer une fusion cell, une cellule chargée de fusionner ces renseignements.
    Avec le temps, j'ai remarqué que ce problème existe aussi pour le public intéressé par le sujet mais ne pouvant connaître toutes les informations disponibles. D'où l'idée d'une fusion cell sur les informations accessibles au public et destinée à aider ce public.

Listes diverses

Récemment j'ai compilé une liste des unités militaires US secrètes de renseignement ou d'opérations spéciales, des années 60 à nos jours :

  • Naval Field Operations Support Group (NFOSG) alias Task Force 157 : unité HUMINT de la Navy (1966-1977)
  • 1127th Field Activities Group : unité HUMINT de l'Air Force (par la suite devenue Air Force Special Activities Center - AFSAC, puis 696th Intelligence Group)
  • US Army Operational Group (USAOG) : unité HUMINT de l'Army (années 70-80 ?)

Opérations clandestines - guerre du Viêt Nam

  • Military Assistance Command, Vietnam - Studies and Observations Group (MACV-SOG) : unité d'opérations clandestines pendant la guerre du Viêt Nam en "zones non-belligérantes" (Laos, Cambodge, Nord Viêt Nam)
  • Military Assistance Command, Vietnam - Civil Operations and Revolutionary Development Support (renommé en 1970 MACV - Civil Operations and Rural Development Support) (MACV-CORDS) : idem pour l'intérieur du Sud Viêt Nam ? (programme Phoenix)

Unités contre-terroristes mises en place fin années 70 :

  • Joint Task Force 7 X-ray (JTF-7X) : personnel de l'état-major de la JTF-7 du Readiness Command (REDCOM) chargé du contre-terrorisme, créé vers 1976-77, sans doute dissous lors de la création du JSOC.
    • 1st Special Forces Operational Detachment Delta (1st SFOD-D) alias Combat Applications Group (CAG) « Delta Force » : unité de contre-terrorisme, formée en novembre 1977, capacité opérationnelle minimale en juillet 78, validée en novembre 1979.
    • Blue Light : unité du 5th SFG chargée du contre-terrorisme en attendant la validation de Delta. Créée fin 1977, comptait une quarantaine de membres, dissoute à l'été 78.
    • « Brand X » : unité clandestine de Combat Controllers créé fin 1977 (initialement 6 membres à temps partiel !) et destinée à soutenir les opérations contre-terroristes. Actuellement devenu le 24th Special Tactics Squadron

Vers la même époque, diverses unités CT ad-hoc furent créées chez les SEAL, SF, Rangers, Marines, Airborne...

    • Echo Platoon : section de SEAL de la côte Ouest (SEAL Team One ?) spécialisée dans le contre-terrorisme maritime, fin années 70
    • Mobilization platoon Six (Mob Six) : unité SEAL de la côte Est (SEAL Team Two ?) spécialisée dans le contre-terrorisme maritime, fin années 70
    • unité Recon/Anti-Terror (RAT), 3rd Recon Battalion, USMC
    • "Hasty Response Teams", SF

Prise d'otages de l'ambassade US de Téhéran et première tentative de sauvetage (opération Eagle Claw) :

  • Joint Task Force 179 (JTF 1-79) : unité de commandement ad-hoc formée lors de la prise d'otages, dissoute en décembre 1980, rôle passé au JSOC
    • "SFOD-A" : treize bérets verts du Detachment A, Berlin Brigade, USAREUR (10th SFG) chargé de délivrer trois otages US du ministère des affaires étrangères iranien lors de l'opération Eagle Claw
    • « Scouts » : Américains infiltrés à Téhéran avant l'opération Eagle Claw (Dick Meadows, alors civil sous contrat ; un militaire de l'USAF irano-américain ; deux sergents du SFOD-A impliqué dans l'opération)

Préparatifs pour une deuxième tentative (opération Snow Bird) :

  • Task Force 158 : unité d'aviation d'opérations spéciales, comprenant : compagnies C et D/158th Aviation Battalion (UH-60A Black Hawk), B/229th Attack Helicopter Battalion (OH-6A "Little Bird"), A/159th Assault Support Helicopter Battalion (CH-47C Chinook)
  • Honey Badger : programme de YMC-130 Hercules équipés de fusées JATO pour décollages et atterrissages courts. N'a pas dépassé le stade des tests techniques.
  • Field Operations Group (FOG) : unité HUMINT ad-hoc pour l'opération Snow Bird, comptant alors une cinquantaine de membres principalement issus des SF.

Création de nouvelles unités au début des années 80 :

  • Joint Special Operations Command (JSOC) : commandement contre-terroriste interarmes, activé en décembre 1980.
    • SEAL Team Six (ST-6) alias Naval Special Warfare Development Group (NAVSPECWARDEVGRU, NSWDG, DEVGRU, Dev Group) : unité de contre-terrorisme de la Navy créée fin 1980, remplaçant le Mob Six et probablement la Echo Platoon.
  • US Army Intelligence Support Activity (USAISA ou ISA) : unité de renseignement et de préparation opérationnelle pour les opérations contre-terroristes, unité permanente issue du FOG. A subi plusieurs renommages depuis 1989 dont Centra Spike (vers 1989-93), Torn Victor (vers 1997-98) et Gray Fox (parfois orthographié Grey Fox, révélé fin 2002).
  • Task Force 160 : surnom de la Task Force 158 établie comme unité permanente après la libération des otages, officiellement activée en octobre 1981 (160th Aviation Battalion). Actuellement devenu le 160th SOAR. Existence officiellement reconnue.
  • US Army Special Operations Division (SOD): commandement administratif des opés spéciales de l'Army, créé en 1981, rapidement spécialisé dans les opérations clandestines, dissout fin 83-début 84 suite au passage de son premier commandant en court-martiale pour avoir couvert l'affaire Yellow Fruit.
    • Seaspray : unité aérienne d'opérations clandestines (comptant à son apogée cinq Hughes 500MD, neuf avions Cessna et Beechcraft) de la SOD créée en mars 1981. Il semble qu'elle était toujours active à l'été 85 (soit bien après la disparition de la SOD), renommée Quasar Talent au milieu des années 80. Destin exact inconnu.
    • DARCOM (Department of Army Materiel Development and Readiness Command) Receipt, Issue, Storage and Support Facility (DARISSA) : unité technique secrète créée fin 1980 pour fournir en matériel spéciaux les unités de la SOD, du JSOC et l'ISA. Suite inconnue.
    • OPSEC-CI (Operational security - counter intelligence) detachment - nom de code Yellow Fruit : unité de sécurité opérationnelle de la SOD, ayant compté jusqu'à six agents, fermée fin 1983 suite à la découverte de malversations de son commandant. La presse a parfois cru - à tort - que Yellow Fruit était liée à l'ISA ou à l'Irangate.
    • Sumairco : compagnie civile sous contrat avec la SOD, chargée de fournir des moyens de transport clandestins (avions L-100 Hercules), créée fin 82-début 83.
    • Operational Support Element (OSE) : projet de la SOD de cellule clandestine de l'Army chargée de soutenir les opérations clandestines de la CIA. Jamais créé.
  • Quick Reaction Team (QRT) : unité de réaction rapide du Technical Surveillance Counter-Measures (TSCM) Program (service technique de sécurité et contre-espionnage) de l'INSCOM, utilisée par Yellow Fruit pour des opérations d'espionnage au Panama, aux USA et en RFA. Dissoute suite à l'affaire Yellow Fruit, mais ayant toujours besoin d'une unité de réaction rapide, le TSCM créa une autre unité, la Technical Analysis Team, pour remplacer la QRT.

Divers, années 80-90 :

  • Naval Security Coordination Team (NSCT) OP-06D « Red Cell » : unité créée début 84 pour tester la sécurité d'installations de la Navy. Composée de treize hommes issus du SEAL Team 6 et d'un de la Force Reconnaissance de l'USMC. A priori dissoute en 1985.
  • Flight Concepts Division « Delta aviation squadron » : unité aérienne clandestine créée à la fin des années 80. Rattachée à Delta ou au JSOC, travaille aussi pour la CIA. Probablement une partie de l'ancienne Seaspray. (L'ISA aurait aussi une unité aérienne clandestine basée dans le Maryland.)
  • Defense HUMINT Service (DHS) : service de la DIA créé en 1993 gérant le renseignement humain du Département de la Défense, dont les attachés militaires à l'étranger (Defense Attaché System - DAS) et servant d'interface avec le service HUMINT de la CIA.

(toute impression que le DoD tente de piquer le job de la CIA n'est peut-être pas qu'une impression) :

  • Strategic Support Branch (SSB) - Project Icon : service du DHS créé fin 2001 pour fournir le renseignement demandé par les forces spéciales en Afghanistan, puis Irak et ailleurs.
  • Military Liaison Elements (MLE) : équipes de forces spéciales (généralement voir toujours des SF) placées à l'étranger sous couverture dans des ambassades US.
  • Proactive, Preemptive Operations Group (P2OG) : proposition du Département de la Défense en 2002 d'une sorte de "service action" agissant à l'échelle mondiale : action clandestine, renseignement, guerre de l'information, leurrage, CIA et DoD combinés.
  • Naval Special Warfare Support Activity One et Two : unités créées en 2007, chargée de soutenir respectivement les Naval Special Warfare Group One et Two en matière de renseignement multi-sources (HUMINT, SIGINT, IMINT...)

File:Http://www.google.hr/images/firefox/key security.png

Annuaire de liens

Divers liens utiles, la plupart anglophones, un peu en vrac :

Thème : la National Security Agency (NSA)

Sites évitant sensationnalisme et désinformation :

Par ailleurs, ce reportage qui parle des activités de SIGINT US en Irak en 98 qui auraient été dissimulées au sein de l'UNSCOM (inspecteurs de l'ONU) : http://www.washingtonpost.com/wp-srv/inatl/longterm/iraq/stories/unscom010699.htm ainsi que http://www.newsmakingnews.com/2,29,00specialcollect.htm (qui donne également des infos sur le SCS, sur des soupçons de liens NSA-Ericsson ; à la fin, une liste d'instalations SIGINT US).

Thème : aviation et opérations clandestines

  • ACIG.org : site + forum spécialisé aviation. Quelques récits d'affaires clandestines au Moyen-Orient, notamment :
    • Gone With the Wind, sur les défecteurs et autres affaires d'espionnage de technologies aéronautiques militaires. Voir aussi le récit A Cold War Defection
    • Phantoms Phorever, Part 6: Iran : comprend quelques informations sur les RF-4 "Dark Gene". Voir aussi sur un autre site la page Project Dark Gene and Project Ibex, auquel Tom Cooper (un des membres d'ACIG) a participé.
    • Second Death of IrAF sur l'armée de l'air irakienne sous la fin du règne de Saddam.
    • War of Attrition, 1969-1970 voir notamment la version de Tom Cooper sur l'origine du Nesher. A confronter avec l'article de Shlomo Aloni dans le Fana de l'aviation n° 438 de mai 2006. Voir aussi l'article du magazine Air Fan de février 2008 sur les Nasher, Kfir et Cheetah, qui éclaircit quelques détails (la fin simultanée des production des Mirage III/5 et du Kfir, l'origine du Cheetah).

Dans le même genre, des membres de l'ACIG ont aussi écrit un article sur Israël à l'attaque du réacteur "Osirak" (particulièrement intéressant en ce qui concerne l'attaque du réacteur par deux F-4 iraniens le 30 septembre 1980).

Divers livres et articles écrits de ces auteurs abordent divers sujets similaires, dont les soutiens étrangers aux belligérants de la guerre Iran-Irak. Notamment l'Irangate qui aurait inclus des rechanges pour les missiles Phoenix iraniens (pas listés dans les enquêtes des parlementaires US...) et des améliorations aux Mirage F.1EQ irakiens dont des missiles Super 530D (la France n'a jamais reconnu qu'aucun F.1 ait cette capacité). Voir la liste sur le site d'ACIG, ce à quoi s'ajoutent, en français, les Hors Série AVIONS n°22 La Guerre Iran-Irak : les combats aériens. Vol.01 (30 sept 2007) et n°23 La Guerre Iran-Irak : les combats aériens. Vol.02 (30 décembre 2007), par Ahmad Sadik, Farzad Bishop, et Tom Cooper (éditions Lela Presse).

  • SpyFlight : excellent site sur le renseignement et l'espionnage aérien de tous types.

Sites généralistes

Site Toolbox:

Personal tools
GNU Free Documentation License 1.2
This page was last modified on 18 March 2012, at 21:04.
Disclaimers - About BluWiki